Surprise 2016 : Nouvelle rubrique !

Bienvenue dans la nouvelle rubrique de votre site internet !

Nous vous l’avions annoncé, voici notre nouvelle rubrique chargée de souvenirs, d’histoire, de faits et de personnalités qui constituent notre patrimoine druillati.

Nous vous proposons, avec l’accord de l’auteur, de suivre pendant cinq mois le récit des mémoires de Georges JANTON, Maire de Druillat de 1978 à 1995.

Il vient tout juste de terminer la rédaction de ses mémoires « Je me souviens ». Il a passé deux ans à se plonger dans ses souvenirs, de l’école du Roset, à la vie du hameau quand il était enfant, en passant par les terribles années sous l’occupation allemande.
Ce récit riche de souvenirs personnels mêle aussi des faits intéressants relatifs à
l’histoire du village.

Ainsi, chaque mois, vous trouverez un épisode de cette histoire captivante.

Dans un souci de respect de l’anonymat nous avons choisi de ne faire apparaître que l’initiale du nom des personnes qui sont citées dans ce récit.

Nous vous souhaitons bonne lecture en cliquant ici !

Mémoires de Georges JANTON

« Je me souviens »

L’ancien Maire de DRUILLAT, Georges JANTON (1978 à 1995) vient tout juste de georges-louis-jantonterminer la rédaction de ses mémoires « Je me souviens ».
Il a passé deux ans à se plonger dans ses souvenirs, de l’école du Roset, à la vie du hameau quand il était enfant, en passant par les terribles années sous l’occupation allemande.
Ce récit riche de souvenirs personnels mêle aussi des faits intéressants relatifs à
l’histoire du village.

Nous vous proposons avec l’accord de l’auteur, Monsieur JANTON, de suivre pendant cinq mois le récit de ses mémoires. Ainsi, chaque mois, vous trouverez un épisode de cette histoire captivante sur le site internet de votre commune.
Dans un souci de respect de l’anonymat nous avons choisi de ne faire apparaître que l’initiale du nom des personnes qui sont citées dans ce récit.

Nous vous souhaitons une bonne lecture !

___________________________________________________

GEORGES LOUIS JANTON, JE ME SOUVIENS .


en-1938-a-lecole-du-roset-a-lombre-des-platanes-dans-la-cour-des-garcons

 En 1938, à l’école du Roset, à l’ombre des platanes, dans la cour des garçons.

Si je me suis lancé dans la rédaction de ces mémoires pour relater la vie de mon hameau et ma participation à la Résistance, c’est parce que des amis m’ont vivement encouragé à le faire: Edouard Croizy, enseignant à Saint Alban, ami de Mr et Mme Gilloz mes instituteurs.

Ensemble, ils venaient souvent rendre visite à mes parents. Edouard Croizy, responsable d’un maquis de l’Ain-Jura connaissant nos activités m’avait dédicacé son livre dont je recommande vivement la lecture aux jeunes générations.

Des événements personnels ne m’ont pas permis d’écrire plus tôt.

J’ai voulu associer à mon récit sur la guerre de 39-45 des souvenirs sur mon école, parler de la vie de mon hameau et de ses changements apportés par le progrès.

Je ne suis ni poète ni écrivain, je me suis exprimé en simple citoyen.

A mes parents, Victor et Marie-Henriette Janton.
A mes grands-parents maternels, Mathieu et Rosalie Chêne.
A Rose, mon épouse qui aurait été heureuse de participer à ce récit.

Page suivante